Les batteries cellules de camping-car

Préambule

Au bout de cinq années de bons services, la batterie cellule a accusé des signes de faiblesse évidents: chute à 9 Volts après 20 minutes d'utilisation, mauvaise tenue de charge. Diagnostic d'un spécialiste: batterie quasiment morte. Après charge sur chargeur, la batterie se vide intégralement en moins de 10 jours, signe d'une résistance interne probablement dûe à un pont résistif entre plaques d'anodes et de cathodes. En clair, batterie HS (Hors service).

La facture

La batterie cellule est de type nautique à décharge lente. On la trouve chez tous les bons revendeurs d'accessoires pour camping-car dans une fourchette comprise entre 150€ à 210€ pour une batterie de 65 Ampères. La batterie de démarrage 65A au rayon auto de mon supermarché est accessible pour moins de 50€! D'où vient cette différence? Techniquement, rien ne justifie un tel écart de prix entre batteries à décharge lente et batteries de démarrage. Pour les revendeurs, entretenir le mythe de la qualité de la batterie à décharge lente sert surtout à justifier de confortables marges bénéficiaires.

La solution

Mon épouse n'était pas enthousiaste pour échanger la batterie d'origine à décharge lente contre une batterie de démarrage de capacité identique. Elle m'a prétexté que si les constructeurs ont posé une batterie à décharge lente, c'est qu'il y a des raisons et qu'il faut les respecter, même si on ne les connaît pas. De mon coté, j'ai avancé mes arguments de technicien (qualification énergie et bâtiment) et surtout financiers. Même si la batterie de démarrage qui remplacera la batterie à décharge lente est hors service en une seule année, on pourra la remplacer tous les ans et celà reviendra quand même moins cher qu'une batterie à décharge lente qui a tenu moins de 4 ans. Finalement, mon épouse s'est rangée à mes arguments en me promettant de l'entendre râler si cette nouvelle batterie made in Carrefour lâche au fond de l'Atlas (montagnes du sud marocain). Je vous rassure, depuis plus de trois années d'utilisation, cette batterie 65A qui a coûté moins de 50€ se porte très bien. Aux derniers essais, elle tient très bien un fort débit de 10A (soit 120 watts) pendant 1 heure sans chute de tension mesurable.

Un peu de technique

La batterie cellule est indépendante de la batterie moteur. Quand on roule, l'alternateur du moteur recharge la batterie moteur et la batterie cellule. A l'arrêt, tous les points d'éclairage cellule et appareils divers (pompe, ampli télé, ventilateur...) débitent exclusivement sur la batterie cellule.

Une batterie n'a que deux paramètres: sa tension nominale exprimée en Volts et sa capacité exprimée en Ampères. Une batterie indiquant 12V 65A fournit donc une tension de 12 Volts pour une capacité de 65A. La tension de 12 Volts est normalisée sur l'ensemble du parc automobile.

Si vous ne savez pas ce que sont les Volts et les Ampères, voici quelques indications pour ne pas mourir ignorant:

Les batteries classiques sont au plomb et contiennent un électrolyte à base d'acide sulfurique. Un court-circuit non sécurisé aux bornes d'une batterie à pleine charge peut avoir des effets catastrophiques: éclatement brutal de la batterie, conducteurs électriques qui prennent feu.

Il est important de surveiller le débit d'une batterie qui s'exprime en ampères. Pour cela, on prend la puissance de l'appareil à alimenter, puissance généralement exprimée en Watts, que l'on divise par la tension d'alimentation. Exemple, soit à alimenter un téléviseur portable de 48 Watts, on divise 48 par 12, ce qui débitera 4 Ampères sur la batterie. Un simple spot halogène de 16 Watts débite environ 1,3 Ampères.

On additionne tous les ampères consommés en utilisation normale. Prenons le cas d'une étape de nuit: 1 halogène sur dinette (1,3 A), 1 néon sur cuisinière (1,5 A), 1 téléviseur (4 A), 2 liseuses pour les enfants en capucine (3 A), soit un total de 9,8 Ampères, disons 10 Ampères... Votre batterie 65 Ampères sera à la moitié de sa capacité en 3 heures.

Mais les Ampères ne sont pas des litres. Considérer les ampères comme une capacité d'énergie équivalent à une quantité de produit est vrai quand la batterie est bien pleine. Dès que l'on atteint la moitié de la charge de la batterie, ce n'est plus vrai, car intervient un autre facteur: la chute de tension.

La chute de tension

Une batterie est chargée en lui appliquant tout simplement une tension électrique de 1 à 2 Volts supérieure à sa tension nominale. Un panneau solaire doit débiter 14 Volts pour alimenter une batterie de 12 Volts. Si on cesse la charge, une batterie en bon état et pleine doit indiquer une tension de 12,8 à 13,5 Volts. C'est normal. Cette légère surtension tombe très rapidement à 12 Volts dès les premières minutes d'utilisation. Notre batterie en bon état doit pouvoir tenir cette tension nominale de 12 Volts à 11 Volts jusqu'à la moitié de sa capacité. Si on a débité 10 A pendant 3 heures et demi sur une batterie de 65 A, la tension tombe à 11 Volts environ. Si cette tension ou une tension inférieure est indiquée trop rapidement, il peut y avoir plusieurs causes:

Démontage et remontage d'une batterie

Le démontage et remontage d'une batterie ne requiert pas une grande technicité. Il faut commencer par démonter la borne négative. En effet, si on démonte la borne positive et que votre outil de démontage de cosse touche accidentellement la carrosserie ou tout point métallique mis à la masse, je vous garantis un superbe feu d'artifice!

Au remontage, on verrouille d'abord la borne positive puis la borne négative. Dans le doute, faites faire cette opération par un garagiste. Ne vous laissez pas facturer des frais de main d'oeuvre exorbitants. Je connais même des revendeurs d'accessoires auto qui font cette opération gratuitement si on achète la batterie chez eux! Une batterie se change en cinq minutes. S'il y a des problèmes d'accessibilité, cela ne doit pas empêcher le professionnel de procéder à cet échange.

Si la place le permet, vous pouvez faire remonter une batterie de capacité supérieure à la capacité de la batterie d'origine. Une 95A en remplacement d'une 65A n'est pas un luxe. Toute capacité supérieure est possible.

Si vous avez de réels problèmes d'autonomie, vous pouvez monter deux batteries en parrallèle de même type. Ne pas monter une batterie usagée et une batterie neuve en parrallèle. La batterie neuve se viderai dans la batterie usagée.

Les câbles

Une des causes de la chute de tension est parfois provoquée par le sous-dimensionnement des câbles d'alimentation. En alimentation à basse tension, cas de nos cellules, il est important d'avoir un circuit bien dimensionné. Si on part avec 12 Volts de la batterie, en quelques mètres, on peut se retrouver avec une tension de 10 Volts à l'entrée d'un téléviseur consommant 48 Watts. Les deux Volts perdus seront dissipés sous forme de chaleur dans le câble reliant le téléviseur à la batterie. Deux Volts perdus sous 4A, celà fait 8 watts qui disparaissent! Le remède: un cablage court et de fort diamètre. Pour les appareils voraces type téléviseur, n'hésitez pas à sacrifier une rallonge domestique de fort ampérage (rallonge pour fer à repasser par exemple) pour l'alimenter. Prenez vos points d'alimentation TOUJOURS après la boîte de fusibles de protection.

La recharge des batteries

Une batterie au plomb doit toujours être maintenue à sa charge maximale. Une batterie non utilisé perd lentement et régulièrement sa charge. Une batterie vidée entièrement ne retrouve jamais sa capacité de charge initiale. Si vous êtes amenés à immobiliser longtemps votre véhicule, vous avez plusieurs solutions:

Si une batterie est quasiment vidée, éviter les systèmes de recharge rapide. Préferer une recharge lente et régulière. Si vous êtes en étape, la solution la plus directe est de mettre le moteur du véhicule en route pendant un petit quart d'heure. Ceci donnera un petit sursis pour voir la fin d'un match...

Mais la meilleure solution pour utiliser longtemps l'énergie électrique à l'étape reste une bonne maîtrise des points de consommation: peu de points d'éclairage allumés simultanément; préférer les éclairages halogènes aux lampes classiques à incandescance (navettes auto des liseuses); préférer les néons.

Infos complémentaires

Le Monde du Camping-Car, dans son numéro 113 (juillet 1999), page 64 début de la 3ème colonne, enfonce le clou dans la guéguerre batteries classiques et batteries stationnaires en ces termes: "...et n'oubliez pas qu'une batterie à décharge lente est impérative." Un renvoi vers LMCC no 111 est mentionné.

On trouve dans LMCC no 113, page 65 le schéma de montage de deux batteries auxiliaires, montage effectivement très utile. Pour des raisons de droit d'auteur, je ne suis pas habilité à reproduire ici ce schéma. Je vous conseille de consulter la revue. Voici cependant un lien qui fournit un exemple couplage de batteries:
http://perso.wanadoo.fr/voyage.camping.car/technique/electricite.htm

Conclusion

Le discours des revues de Camping-Car est différent du mien. Les articles traitant du problème des batteries parus régulièrement font la part belle aux batteries à décharge lente. Mais jamais l'accent n'est mis sur la justification de l'écart de prix entre les batteries de démarrage et celle à décharge lente. On le sait, les revues sont très dépendantes de la publicité, ce qui explique leur réserve sur ce point sensible.

Personnellement, en tant que camping-cariste, je ne me considère pas comme une vache à lait ou une tirelire ambulante. En conséquence, j'assume toute information qui fait réaliser des économies et facilite réellement la vie quotidienne de notre choix de mode de vie en vacances.

Copie d'un mail reçu le 9 février 2006: Bonjour. Suite à votre article, j'ai moi aussi utilisé depuis 4 ans votre technique de la batterie auxiliaire au plomb à la place d'une batterie au gel. Au bout de trois ans, j'ai revendu mon fourgon avec la dite batterie toujours en bon état, et maintenant j'utilise sur mon hymermobil avec trois batteries au plomb 100 AH: une pour le moteur et les deux autres pour l'habitacle (un panneau solaire branché dessus). Mon autonomie est très bonne. Merci et recevez mes salutations. AB (email retiré)

Autres articles sur ce thème